D’après une histoire vraie, Delphine de Vigan

D’après une histoire vraie, Delphine de Vigan

 

Résumé de l’éditeur 

« Encore aujourd’hui, il m’est difficile d’expliquer comment notre relation s’est développée si rapidement, et de quelle manière L. a pu, en l’espace de quelques mois, occuper une place dans ma vie.
L. exerçait sur moi une véritable fascination.
L. m’étonnait, m’amusait, m’intriguait. M’intimidait. (…) L. exerçait sur moi une douce emprise, intime et troublante, dont j’ignorais la cause et la portée. »

Mon avis

« D’après une histoire vraie » raconte l’histoire de Delphine, écrivain, qui cherche de l’inspiration après son dernier roman « Rien ne s’oppose à la nuit ». Elle va alors faire la rencontre d’une femme intrigante, L. qui va peu à peu rentrer dans sa vie et prendre part à la préparation de ce nouveau roman. La description de Delphine, de sa vie, est frappante de réalisme, tout indique que le personnage de Delphine n’est autre que Delphine de Vigan, l’auteure.

La tension monte, l’atmosphère se fait de plus en plus oppressante, on devine que la relation entre Delphine et L. est malsaine et dangereuse. Les pages se tournent à toute vitesse, on est suspendu à cette histoire, on devient incapable de la lâcher, comme Delphine devient incapable de se passer de L.

Le roman parle, à plusieurs niveaux, de la question du réel dans la littérature. L’auteure crée un effet vertigineux, dans ce livre qui joue avec le réel et la fiction (on ne sait pas à quel point le personnage de Delphine correspond à Delphine de Vigan), le personnage va débattre avec L. de cette même question pour son prochain livre. Accentuant cet effet de vertige assez jubilatoire, le lecteur voit l’écrivain imaginer le roman qui viendra après « Rien ne s’oppose à la nuit », en lisant ce roman en question.

« D’après une histoire vraie » est un roman sombre qui joue avec la fiction et pose des questions pertinentes sur la littérature, à travers cette relation toxique, réelle ou imaginée, on ne le saura jamais.

« – Que la vie qu’on raconte dans les livres soit vraie ou qu’elle soit fausse, est-ce que c’est si important ? 

– Oui c’est important. Il importe que ce soit vrai.

– Mais qui prétend le savoir ? Les gens, comme tu dis, ont peut-être seulement besoin que ça sonne juste. Comme une note de musique. D’ailleurs c’et peut-être ça le mystère de l’écriture : c’est juste ou ça ne l’est pas. Je crois que les gens savent que rien de ce que nous écrivons ne nous est tout à fait étranger. Ils savent qu’il y a toujours un fil, un motif, une faille, qui nous relie au texte. Mais ils acceptent que l’on transposent, que l’on condense, que l’on déplace, que l’on travestisse? Et que l’on invente. »

« Mais il n’y a pas de vérité. La vérité n’existe pas. Mon dernier roman n’était qu’une tentative maladroite et inaboutie de m’approcher de quelque chose d’insaisissable. Une façon de raconter l’histoire,  travers un prisme déformant, un prisme de douleur, de regrets, de déni. D’amour aussi. »

« Ta famille a engendré l’écrivain que tu es. Il ont engendré le monstre, pardonne-moi, et le monstre a trouvé un moyen de faire entendre son cri. De quoi crois-tu que sont faits les écrivains ? Regarde toi, regarde autour de toi ! Vous êtes le produit de la honte, de la douleur, du secret, de l’effondrement. Vous venez des territoires obscurs, innomés, ou bien vous les avez traversés. Des survivants, voilà ce que je vous êtes, chacun à votre manière et tous autant que vous êtes. Cela ne vous donne pas tous les droits. Mais cela vous donne celui d’écrire, crois-moi, même si cela faire du bruit. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s